mercredi 14 juin 2017

Transition capillaire #3 : Mon big chop au Boucle d'Ebene Studio

Et voilà, c'est fait ! Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez pu voir ma trombine transformée. Mercredi 8 juin, j'ai fait le grand saut du Big Chop mais j'ai eu besoin d'aide. Beaucoup font le choix de couper seules les pointes défrisées, moi je n'ai pas pris ce risque. J'ai encore en mémoire ce jour où j'ai décidé de réparer moi-même mon ordinateur - j'ai ouvert l'unité centrale et... Enfin bref, c'est pas un bon souvenir et dans certains cas, croyez-moi, il faut laisser faire les pros !!!

Si vous avez loupé le début, j'avais tellement de mal à gérer mes deux textures (pointes défrisées et racines frisées) que je mettais des bandeaux tous les jours en calant les longueurs dedans. Je n'arrivais même plus à brosser et à faire pénétrer les soins !
Le bandeau style avec les cheveux ratatinés dessous

Il me fallait donc LE salon de coiffure, pas n'importe lequel parce que mon cahier des charges était précis et exigeant, je voulais :

1 - Un salon spécialiste des cheveux bouclés, frisés, crépus. Pas un salon qui coiffe seulement ce type de cheveux mais un salon qui les CONNAISSE (la nuance est grande) : leur problématique, leurs besoins (qui ne sont pas les mêmes suivant leur texture)...

2 - Un salon feel good. Quand j'étais petite, j'ai beaucoup fréquenté avec ma mère ce que j'appelle (un peu méchamment) des boui-boui : des salons sales, bruyants, qui sentaient le cheveu brûlé par le fer à lisser et qui ressemblaient à tout sauf à une pause beauté. On y restait des heures entières...
Or, je viens d'avoir un bébé et j'avais vraiment besoin d'un petit sas de détente pour me retrouver (pas simple en y allant avec bébé mais au moins m'en approcher).

3 - Des conseils sur les soins et la routine à adopter après la coupe pour ne pas reproduire mes anciennes erreurs mais aussi pour apprendre à entretenir et aimer ma nouvelle coupe. Sans pour autant me pousser à acheter un tas de produits que je n'utiliserai pas par manque de temps (ne mentez pas, je SAIS que vous êtes déjà repartie d'un salon avec la gamme complète de chez Floréal-ultra doux-tes cheveux sont doux mais tu es à découvert-bisou).

4 -  Trouver MON salon. Un endroit où je retournerais avec plaisir montrer et entretenir mon joli nuage noir et me retrouver en tant que nana. Et vivre ce moment délicieux où tu te laisses shampouiner en fermant les yeux...

Bref, comme je vous le disais la veille du grand jour, j'ai osé demander à Virginie de me conseiller et mercredi, mon bébé sous le bras (enfin dans la voiture), j'ai poussé la porte du Boucle d'Ebene Studio (Salon by BE).


J'ai été accueillie par Aline et son équipe et surprise, je n'étais pas la seule à venir avec un minipouce puisqu'une autre jeune maman était elle aussi venue faire son big chop avec une petite fille du même âge que Petite Fleur.

Ma place ♥

J'ai patienté peu de temps, puis Aline est venue s'occuper du diagnostic de mes cheveux. Elle a coupé quelques pointes pour dégrossir un peu la masse de pointes défrisées puis m'a fait un bon shampooing. Ensuite elle a posé un soin en me massant les cheveux (soupir d'extase).
Et enfin, elle a coupé mes cheveux. Je vous avoue que ça fait quand même un sacré choc de voir mes longueurs par terre. Je leur ai dit au revoir avec une boule dans la gorge. Je les ai regardées, toutes éclaircies par l'été dernier et le soleil de Cavaillon, mais aussi sèches et en mauvaise santé.
Je ne me suis pas regardée dans le miroir. Avant qu'Aline ne les fasse disparaitre à grands coups de balai, je les ai prises en photo. Adieu les défrisages chimiques, les brûlures du cuir chevelu mais aussi la sensation artificielle des cheveux au vent !
Ma petite poupée s'est endormie dans mes bras au dernier coup de ciseaux...
Et voilà !

Quand je me suis regardée dans le miroir, j'ai trouvé ça...bizarre ! J'avais une belle couronne noire, dense et frisée. Aline m'a expliqué que j'avais BEAUCOUP de cheveux, et que ce nouveau départ allait leur faire du bien. Je ne lui ai demandé qu'une seule chose : qu'elle me conseille une routine capillaire avec des produits sains.
C'est une femme douce et très pédagogue qui a su m'expliquer très simplement ce qui allait changer et le plus important, ce qu'étaient mes cheveux. Elle sait de quoi elle parle et elle en parle bien. Ce qui est certain c'est que je ne connaissais pas du tout mes cheveux. Je sais aujourd'hui qu'ils sont très secs et ont besoin d'hydratation, de beaucoup d'hydratation.
J'avais déjà un shampooing et un après-shampooing nourrissant à la maison mais rien pour nourrir et hydrater. Aline m'a recommandé une texture crèmeou butter cream à appliquer tous les jours ou tous les deux jours, mes cheveux étant très crépus, la texture des laits capillaires ne leur convient pas. La crème qu'elle a appliquée sur mes cheveux et que j'ai achetée sent divinement bon et sa composition respecte bien ma nouvelle éthique.
Ensuite, elle m'a coiffée au peigne mais le résultat n'était pas encore ce que je voulais. Je trouvais que ça faisait "casque" et que ça manquait de féminité et je pense qu'Aline a vu que ça n'était pas encore "ça".

"Si vous voulez, on peut mettre un peu de folie à tout ça ?". Et elle a commencé à balayer les mains dans mes cheveux, créant plus de reliefs et de tortilles. J'ai souri, on était sur le bon chemin.
Pour peaufiner l'effet twist, elle a utilisé une éponge magique qui a créé encore tout plein de tortilles très jolies. Et voilà le résultat !

 Je me suis vue dans le miroir, et j'ai aimé. J'avais tellement peur de ne ressembler à rien, de ne plus être féminine...

"C'est beau, j'aime bien..."

Aline m'a répondu "C'est vous". Et elle avait tellement raison.
Tadaaaa !
Eponge magique : mouiller les cheveux, tourner sans appuyer puis admirer les tortilles !

J'ai été contente du résultat même si je sais qu'il va falloir que je m'habitue. J'ai ressenti une grande liberté et une sorte de rupture avec les choses qu'on m'avait inculquées : cheveux lisses sinon rien, cheveux longs sinon rien... Je ne sais pas si cette longueur me conviendra à terme, mais je sais que les défrisages chimiques et moi c'est terminé.
J'ai eu aussi une furieuse envie de me maquiller, j'ai réalisé que j'avais le teint brouillé et fatigué (merci bébé !). Cette jolie coupe méritait aussi de belles boucles d'oreilles plus imposantes que mes petits clous en or gris.

Une semaine plus tard, je le vis comment ? J'ai plus de temps le matin pour gérer les filles : je me mets un coup de vapo maison (eau+aloe vera) pour hydrater mes boucles puis je scelle l'hydratation avec ma crème Magic Twist de chez Les Secrets de Loly que j'applique en massant les cheveux et le cuir chevelu. Si je veux des petites tortilles, j'utilise mon éponge magique (que j'ai achetée aussitôt arrivée à la maison !) sinon je laisse mes cheveux comme ça.
Alors oui, ça fait court à cause du shrinkage, comprenez "effet ressort" du cheveu frisé. Ça se voit moins quand les cheveux sont mouillés mais une fois sec les frisettes se rétractent et se serrent. Ça me gêne certains matins et d'autres non.
Autour de moi, les avis sont mitigés : mon chéri aime bien mais il lui a fallu 2/3 jours pour s'habituer.
La Boubou a eu cette phrase mémorable "heu, je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'es coupée les cheveux !".
Le Grand n'a pas aimé du tout mais il s'est montré très curieux de ma routine capillaire et je crois qu'il a commencé à apprécier quand il m'a vu maquillée et avec un bandeau !

J'ai remercié Aline dix fois jeudi dernier et je la remercie à nouveau. Cette femme vous réconcilie avec les salons afro et vous réconcilie avec vos cheveux. J'y retournerais sans hésiter et j'ai même très envie d'y emmener la Boubou pour lui trouver aussi une bonne routine de soin.
Merci Virginie pour cette bonne adresse, dans cette ville où j'ai grandi. Une forme de retour aux sources en quelques sortes...

Salon de coiffure Boucle d'Ebene Studio
3 avenue Henri Ravera
92220 BAGNEUX
09 81 30 82 46

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire