vendredi 26 mai 2017

Transition capillaire #1 : ménage dans les placards !

Souvenez-vous, dans ce billet je m'interrogeais sur la possibilité d'un retour au naturel pour mes cheveux. Depuis, j'ai franchi le pas : je ne défrise plus mes cheveux, ni à chaud ni à froid. J'ai entamé ma transition capillaire lente. C'est à dire que mes longueurs défrisées cohabitent avec mes racines frisées. Je coupe mes pointes une fois par mois, jusqu'à ce que j'ai une longueur suffisante pour couper tout ce qui reste de cheveux chimiquement lissés.

Racines frisées et pointes défrisées : silence ça pousse !
Ça se passe plutôt bien, je redécouvre le plaisir de sentir les petites frisettes sous les doigts ! Démêler les racines est très compliqué par contre et je le fais quand mes cheveux sont mouillés. J'ai vraiment hâte d'avoir assez de longueur pour pouvoir les couper.

Mais j'aime bien mes frisettes. J'apprends à les connaître, les aimer et à prendre soin d'elles. Autant dire qu'en regardant le contenu de mes placards, ça n'était pas gagné.
Les produits que j'utilisais pour les cheveux étaient au choix : trop vieux (attention à la date de péremption des produits !), trop gras et pour la TOTALITÉ d'entre eux avaient une composition qu'on peut qualifier de merdique.
Dans mes produits capillaires on pouvait trouver : 
                   * des dérivés de pétrole à gogo (c'est très courant dans les produits pour cheveux afros et métissés), on les trouve sous l'appellation pétrolatum, vaseline, huile minérale...
                   * des sulfates : les sulfates ça mousser le shampoing. La mousse te donne l'illusion que ça lave mais en réalité les sulfates assèchent tes cheveux. Il est très facile de l'identifier : on le trouve sous l'appellation laureth sulfate de sodium ou laurylsulfate de sodium (SLS). Vraiment, il faut bannir ce truc de vos produits capillaires. A la longue (donc depuis 30 ans en ce qui me concerne !) il fragilise le cuir chevelu et la keratine naturelle des cheveux.
                 * Du silicone gaine le cheveux, c'est ce qui donne l'effet "démêlé" aux cheveux après l'après-shampoing. Vous savez, quand vous rincez et que vos cheveux sont démêlés instantanément et surtout super doux ! Sur le papier c'est pas mal, mais ça masque les effets des sulfates. Le mélange des deux est donc une combinaison à fuir. Le silicone gaine le cheveu et "l'étouffe". Il s'élimine difficilement donc shampooing après shampoing, les cheveux deviennent plus lourds, plus rêches (qu'ils soient crépus, frisés, ou caucasien, notez bien).
                     * des quats : ceux-là, on ne les a pas vus venir parce qu'ils nous ont fait ce que j'appelle le "coup des parabens". Je m'essplique ! On nous a diabolisé les parabens, puis estampillé les produits de "sans parabens"...pour mieux les remplacer par d'autres produits chimiques. Pour les quats c'est pareil, ils sont les petits remplaçants du silicone. Ils ont des vertus démêlantes c'est certain, mais les mêmes inconvénients que le silicone. On le trouve sous ces appellations : behentrimonium chloride, behentrimonium methosulfate, Cetrimonium chloride, Quaternium (ou polyquaternium suivi d'un chiffre), BTMS. Les quats sont présents dans pas mal de gammes "clean"et il est très difficile d'en faire la chasse...
                    * du phénoxyéthanol : un conservateur allergisant (on en trouve aussi dans les lingettes pour bébé 😵), dangereux pour le foie,
                    * des parfums artificiels. Non, cette petite odeur de pêche/coco/amande n'est pas obtenu avec de vrais fruits et encore moins d'huiles végétales...

 Je n'ai pas tout jeté tout de suite, ça me faisait mal au coeur et j'avais l'impression de jeter des billets de 10 euros...  J'ai attendu aussi de dégager du budget pour me racheter quelques bons produits (avant de me mettre un peu au fait maison, dont je reparlerai). 
Et puis j'ai tout mis à la poubelle ! Croyez-moi, c'est libérateur ! Je suis loin d'être branchée bio à 100%, mais j'ai décidé de faire attention à nos peaux et à nos cheveux, comme je le fais pour mon frigo. Pour certains produits, j'ai juste vidé le contenu pour garder les pots et bouteilles et y mettre mes préparations maison (ça se sent que j'ai hâte d'en parler ici ? 😁)

Au début, c'était déconcertant et décourageant. Déconcertant parce qu'il faut le dire : ça mousse moins ! Donc j'avais l'impression que mes cheveux n'étaient pas assez propres.
Et décourageant parce que l'effet que j'attends d'un après-shampooing n'est pas le même avec un produit plus propre. Mes cheveux ont été habitués au silicone et il faut un certain temps pour que cette nouvelle routine leur convienne. Mais après un bon mois et demi, j'ai vraiment vu la différence et je n'ai aucun regret. 
Vivement le coup de ciseaux final ! Mais pas avant plusieurs mois...

EDIT : J'ai gagné sur Twitter grâce à Vivi une place pour le Salon Boucles d'Ebène. J'ai tellement hâte de découvrir de nouveaux produits et de nouvelles routines pour prendre soin de mes cheveux !

2 commentaires:

  1. Bonjour Nanette, je t'ai lue sur le blog de Caro le 12 juin (c'est vrai, tu es gentille), ce billet fort intéressant et détaillé m'a enfin sortie du déni dans lequel je suis depuis quelques temps à propos de mes cheveux (très longs, blonds artificiel à cause des cheveux blancs, et foin, et secs et ternes malgré leur volume). Tous mes produits, shampoings, masques, huiles post masques, sont de la marque commençant par Ké (je ne sais si on peut citer des noms) et avec une loupe, parce que la composition est écrite en tout petit sur fond blanc, je suis allée enfin regarder leur composition : bourrés de sulfates, de silicones, je comprends maintenant pourquoi mes cheveux sont de moins en moins beaux : c'est à cause de tous ces composants nocifs qui les étouffent. J'ai fait le tri, j'ai mis tous ces produits dans un sac, pas encore prête à jeter, ça me fait mal au bide de jeter tout ça - de les donner aux copines qui sont encore dans le déni et utilisent des shampoings pleins de ces composants nocifs, ça me fait réfléchir autant que les jeter, c'est un cadeau empoisonné, non ? Je vais voir.
    Bref, désolée d'être si longue, mais je voulais te dire que ton article ci-dessus m'a enfin ouvert les yeux. Merci.
    Nulle envie pour l'instant de faire ma tambouille maison, alors j'ai trouvé sur Internet des produits capillaires naturels (renommés et un peu chers), donc je renouvelle mes produits, a minima pour l'instant pour une question de budget, et entame à mon tour une nouvelle routine - dur, j'avais la même depuis environ 15 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kaylee ! Bienvenue ici ! Ton commentaire me touche beaucoup. Si tu as besoin de conseils, n'hésite pas nanetteclean(at)gmail.com Tu sais, tu peux finir tes produits (évite quand même le shampooing) et ensuite tu investis dans un bon shampooing clarifiant pour éliminer tout ça.
      Pour la tambouille je n'ai pas beaucoup de temps non plus, donc je commence pour le corps et le visage (sérum anti acné). Au plaisir de te lire ici !

      Supprimer