jeudi 16 avril 2015

15 - 4 - 33 (n'en jetez plus la coupe est pleine)

QUINZE. 15 ans, c'était le 12 mars. Ca faisait 15 ans de maternité pour moi.
Est-ce que c'était l'heure du bilan ? J'en sais rien. Mais pour la deuxième année consécutive, je me suis sentie un peu bizarre.
Deux ans qu'il vit chez son père et que, après quelques mois de tâtonnements, il s'y sent globalement bien. Deux ans que subsiste en moi, un petit, tout petit sentiment honteux de gamine. Une maman gamine qui se sent un peu trahie et un peu (beaucoup) jalouse.
Parce que je voulais MOI, faire avec lui des fiches de révision du brevet. Je voulais MOI, faire le flic pour que ses notes restent excellentes.
Il a été presque tout à moi pendant 13 ans et je l'avoue, ça me fait mal au cul de le savoir ailleurs, fut-ce avec son père. Voilà, c'est dit. (smiley rougissant et soulagé).

Bref, on a quand même mangé, soufflé les bougies et il a aimé son cadeau. Et moi en voyant les 15 bougies s'éteindre en même temps, j'ai souhaité de tout mon cœur que nous retrouvions notre complicité.
J'ai pensé à Cécile qui un soir, nous a dit au resto "je m'éclate avec mes ados". Moi aussi, un jour peut-être.
La tarte.

QUATRE. 4 ans, c'était le 7 avril. A base de Reine des Neiges (découverte sur le tard, toutes les deux - bordel, mais qu'ai-je fait ?), de Dr la Peluche, de livres d'histoires, de tarte aux fraises maison et de bonbecs.
C'était surtout un moment très chouette. L'année dernière, les trois ans de la Fève ont été fêtés dans une sorte de brouillard sur fond de divorce, cette année, l'équilibre, elle l'a trouvé.
Comme je suis une supermaman, je lui ai préparé une vraie fête d'anniversaire...avec UNE copine. Comme elle voulait. "Pas celles de l'école parce que je les aime bien mais j'ai pas envie". Voilà, voilà.
Bref, 4 ans. Je ne sais pas quoi vous dire sur cet âge : elle parle, elle court, elle marche, elle n'est pas très au point niveau propreté nocturne... Ah si : ELLE VEUT TOUT TRANSFORMER EN NEIGE.
On est foutus et surtout pas du tout prêts d'être libérés ou délivrés. Amen.
Bottes en caoutchouc et survêt'. Voilà.
TRENTE-TROIS. Ce sera le 21 avril. C'est tout. Rien à dire et surtout pas "l'âge du Christ gnagnagna".
De toute façon, depuis mes 26, c'est de pire en pire alors...
Ce sera le 21 avril. En attendant, dites TRENTE TROIS, TRENTE TROIS...